L’échappée des copropriétés

L’échappée des copropriétés

L’Échappée des Copropriétés est une jeune association qui est née en 2018 de l’envie de contribuer à l’amélioration de l’habitat et des conditions de vie des habitant·e·s de copropriétés, en partant de leur parole, individuelle et collective.

Pour nous, une copropriété est, avant tout, une communauté d’habitant.e.s, où les besoins des individus sont imbriqués à ceux du groupe et à ceux de la société. Cela implique le développement de dynamiques collectives, apaisées ou bloquantes, très similaires à celles que l’on peut retrouver dans n’importe quel groupe humain. Or, dans le cadre de la copropriété, ces enjeux collectifs sont rarement pris en compte, aussi bien par les habitant·e·s que par les structures d’accompagnement.

Nous avons la conviction que c’est au niveau de ces dynamiques collectives que se trouvent, certes une des origines des problèmes des copropriétés[1], mais également un levier pour les affronter.

À l’Échappée des copropriétés nous considérons que c’est en agissant sur les dynamiques collectives au sein des copropriétés en concert avec d’autres acteurs de la société (opérateurs, pouvoirs publics, associations) que l’on pourra trouver des solutions plus pérennes et ajustées aux problématiques actuelles de l’habitat privé.

Pour contribuer à l’évolution du regard sur la copropriété, nous nous appuyons sur la parole directe des habitant·e·s, et des acteurs de l’habitat, comme condition essentielle de la construction d’un modèle d’amélioration des conditions de vie respectueux de chaque habitant·e, pertinent et efficace.

 

[1] Des blocages dans la prise de décisions, des manques de mobilisation du voisinage, des conflits entre les habitant·e·s ou avec des structures tiers

L’Échappée des copropriétés a recruté 3 salariés et 2 services civique à l’issu de l’accompagnement de Première Brique 2019. De nouveaux projets d’accompagnement des dynamiques collectives de copropriétés fragiles, notamment au Grand Mirail à Toulouse, vont permettre à l’équipe de continuer à explorer avec les habitants comment améliorer leur cadre de vie: d’un projet de composteur à la rénovation de l’immeuble.

TOUR DES COPROPRIÉTÉS

En 2020, grâce au programme « La Copro des Possibles », l’Échappée aura l’opportunité d’élargir son Tour des copropriétés en visitant d’autres villes du territoire français pour susciter l’envie de créer des projets collectifs en copro plus apaisés, plus fluides et plus épanouissants.

Dans ce Tour, nous proposons des événements de mobilisation, rencontre et échange entre copropriétaires. Ces événements, d’une demi-journée, se composent d’un espace d’information avec des professionnels de l’habitat, ainsi qu’une animation où, grâce à des outils d’intelligence collective et à une posture d’éducation populaire, les participant.e.s sont invités à échanger et s’entraider dans le montage de projets collectifs dans leur copro.

N’hésitez pas à suivre notre parcours ! Peut être nous passerons à côté de votre copro bientôt !

Si vous habitez sur Toulouse, vous pourrez aussi participer du Tour local, en venant à nos ateliers inter-copropriété, quand le temps de quarantaine sera passé.

Dans ces ateliers, nous offrons un espace de rencontre et d’inspiration entre pairs pour s’entraider et donner de l’impulsion aux projets des un.e.s et des autres dans leurs copropriétés. Comment s’organiser au sein de son Conseil Syndical, comment fédérer les autres voisin.e.s autour du projet, comment construire son plan d’action, comment repérer et mobiliser des aides disponibles… Ces questions, qui revient souvent lors de la mise en place d’un projet, sont au cœur de nos ateliers, et notre objectif sera d’accompagner les participant.e.s à trouver leurs propres réponses, individuelles ou collectives.

EVENEMENT DU 23 JANVIER 2020

Le 23 janvier 2020, un an et demi après sa création, l’Échappée des Copropriétés a marqué un important point d’étape de son aventure avec un événement de présentation de son projet associatif.

Cette rencontre nous a permis non seulement de partager à nos partenaires l’avancement de nos réflexions et nos stratégies de déploiement, mais surtout de contribuer à la création d’une dynamique d’échange et de co-construction entre les acteurs de l’habitat privé et du tissu associatif toulousaine.

Dans cette journée, plus de vingt structures était représentées : des opérateurs de l’habitat (Soliha, Urbanis), des services de la collectivité, des associations de copropriétaires (l’ARC, le Club de Conseils Syndicaux), des accompagnateurs des habitant.e.s (Palanca), des associations d’éducation populaire (La Volte, T-Lia, Transilab)…

Ceci a créé une riche opportunité de croiser des regards, très différents, sur un même sujet : la copropriété et ses dynamiques collectives. Nous l’avons vu, notamment, pendant les ateliers de réflexion que nous avions animé dans la matinée, où nous avons pu échanger, tester et développer des idées ensemble grâce à des outils d’intelligence collective.

Il était aussi essentiel pour nous de profiter de ce temps pour mettre en valeur l’expérience des copropriétaires, qui est pour nous au cœur de nos outils, actions et méthodologies. Pour cela, nous avons eu la chance de pouvoir visiter une copropriété du quartier Saouzelong, où l’Échappée avait déjà intervenu en 2018. Ici, des copropriétaires nous ont fait part de leurs pratiques inspirantes et de leurs envies au sein de leurs immeubles, en termes de dynamiques collectives : l’organisation pour la mise en place des grands et petits travaux (dès un composteur jusqu’aux travaux de rénovation), la préparation des assemblées, la création des espaces de rencontre et formation entre copropriétaires…

Nous sommes sorties de cette journée nourri.e.s, motivé.e.s et reconnaissant.e.s. Nous étions sincèrement touché.e.s par l’intérêt que ces acteurs portent à l’Echappée, et nous espérons continuer ce Tour, qui ne vient que de commencer, telle qu’on le rêve : en collectif.