Femmes, entrepreneuriat et territoires fragiles

Nos actions pour favoriser l’entrepreneuriat collectif des femmes en quartier politique de la ville…

A la rencontre des créatrices…

C’est par un chaud samedi après-midi que se tenait la 5e édition du marché des créatrices organisé par Parle avec elles le 13 avril dernier. Scène musicale, jeux d’adresse, food trucks et chapiteaux abritant une trentaine de femmes qui se sont lancées dans la belle aventure de l’entrepreneuriat ! Résolument festif, l’événement voulait souligner et valoriser les compétences de ces entrepreneures en plus d’être rassembleur. L’espace occupait toute la place Abbal à la sortie du métro Reynerie. Le Marché des créatrices a pour mission depuis sa création que les femmes s’approprient les lieux publics de leur quartier et on doit dire que ce fut une réussite ! Habituellement en soirée, le marché adoptait cette nouvelle forme intermédiaire pour la première fois.

Toute l’équipe de Première Brique s’est ainsi mobilisée, rejointe par nos collègues de France Active Occitanie, pour rencontrer les participant.e.s de la journée et discuter avec les créatrices. Nous étions en compagnie de nos partenaires de l’accompagnement dont égalitère, la Maison de l’Initiative, l’ADIE et le SIAD au kiosque d’information sur l’entrepreneuriat que nous tenions parmi toute cette agitation ! Les passant.e.s pouvaient ainsi en apprendre plus sur les enjeux auxquels sont confrontées les femmes dans le monde du travail notamment grâce au quiz interactif.

L’occasion de discuter plus précisément des difficultés rencontrées dans le parcours de création d’une activité…

Parce que cette année, nous nous consacrons précisemment sur l’entrepreneuriat collectif des femmes en quartier politique de la ville. Au fil de nos études d’opportunités et en parallèle de divers besoins sur lesquels nous tentons de travailler, il est apparu une constante liée à la difficulté que peuvent rencontrer les femmes à entreprendre collectivement et notamment dans les quartiers dits populaires. 

Ces constats, nous ne sommes pas les seuls à les partager. En témoigne plusieurs études de RTES sur l’accès au foncier par exemple ou les rapports du CGET… 

 

Aussi, nous avons lancé en début d’année 2019 une étude exploratoire visant à comprendre les dynamiques d’accompagnement des femmes vers l’entrepreneuriat collectif.

Entre février et juin 2019, nous sommes allés à la rencontre d’une trentaine de structures de l’accompagnement et de femmes aspirantes à la création, en face à face ou en participant à différents événements sur le quartier du Grand Mirail. La restitution de cette première phase d’étude a eu lieu le 14 mai en présence d’acteurs de l’accompagnement social, de l’emploi et à la création d’activité. Cette première étape nous a permis de nous imprégner de l’écosystème proposant déjà des solutions et d’identifier les freins et manques afin d’imaginer des solutions…

Affaire à suivre donc… nous vous en disons plus bientôt mais nous tenons déjà à remercier l’ensemble des personnes que nous avons pu rencontrer jusqu’ici !