La recherche de financement

 

La stratégie de financement est un élément essentiel d’un projet entrepreneurial, qu’il s’agisse d’un démarrage, d’une consolidation ou d’un changement d’échelle. Il s’agira de trouver les partenaires mettant à votre disposition les ressources nécessaires à la mise en œuvre de ce projet.

Ce n’est donc pas une étape à prendre à la légère et c'est pour cette raison qu'une Pause dej' organnisée par Première Brique et Les Imaginations fertiles avec l'intervention de Sabine Pradelle de EnSSemble.org.

 
 

La stratégie de financement diffère des besoins de financement immédiat car il est question d’anticiper l’évolution du projet et donc de ses besoins de financement futurs. Pour cela, et avant de se lancer dans la recherche de partenaires financier à proprement parler, il est primordial de se poser les bonnes questions ; d’autant plus que si vous ne vous les posez pas, les financeurs, eux, ne se priveront pas pour le faire.

Les questions préalables

1) Mon projet est-il pertinent ?

2) Mon modèle économique est-il viable ?

3) Est-ce que l’équipe réunit les compétences nécessaires ?

4) Quelles sont mes motivations pour réaliser le projet ?

5) De combien avons-nous besoin ? Qu’allons-nous faire de cet argent ?

 

Les types de financeurs

Il est nécessaire ensuite de savoir à qui s’adresser. Il existe plusieurs types de financeurs qui ne s’intéressent pas aux mêmes projets et n’apportent pas les mêmes solutions. Il faut donc les connaître pour solliciter ceux qui sont vraiment adaptés à vos besoins.

Le crowdfunding ou financement participatif

C’est l’association d’un grand nombre de personnes investissant un petit montant qui permettent aux porteurs de projets de trouver les fonds demandés, il peut aussi permettre de fédérer un plus grand nombre de personnes en communauté autour du projet. C’est alors l’émotionnel qui prime donc ce n’est pas pertinent pour tous les projets.

Le crowdfunding regroupe 3 types de participations :

  • Don (levée de fond entre 1 000 € et 10 000 €)
  • Prêt (de 4 000 € à 300 000 €)
  • Investissement (de (8 000 € à 300 000)

Différentes plateformes permettent de créer sa propre campagne de crowdfunding mais toutes ne s’adressent pas au même public, choisissez celle qui convient le mieux à votre projet.

Les appels à projet (AAP)

 Il s’agit d’une procédure de sélection lancée par un mécène pour recruter le ou les projets qu’il va soutenir. Il est le plus souvent régit par des critères qui peuvent être : thématique (environnement, énergie…), géographique, lié au porteur (jeune, femme…) ou selon le besoin des projets.

Il en existe 3 types :

  • Ponctuel (collectivité territoriale…)
  • Récurrent (ex : fondation Crédit Coop, tous les ans et mêmes conditions)
  • Permanent, (fondation avec des commissions régulières pour sélectionner les projets)

Ils peuvent apporter des fonds, mais également un accompagnement dans le développement du projet. Attention cependant de ne pas dénaturer votre projet en l’adaptant pour un AAP spécifique.

Il existe des supports de veille des AAP : Admical (livre), Enssemble.org (internet).

La finance solidaire

« La finance solidaire repose sur une épargne placée sur des produits financiers solidaires. L'épargne sert des porteurs de projets développant des activités à forte utilité sociale et environnementale. »    - www.economie.gouv.fr

France Active propose de soutenir des projets entrepreneuriaux avec plusieurs leviers d’action : Garanties bancaires, intervention en fond propre, prêt, et un accompagnement spécifique de la stratégie de financement.

Investisseurs solidaires :

  • Clubs d’investisseurs solidaires (collectifs citoyens) : CLEF, CIGALES (~5 000 € sur des projets à ancrage local)…
  • Clubs d’investissement régionaux : IÈS (Apport en fond propre sous la forme d’une participation au capital pendant 5 à 7 ans et jusqu’à 25%)
  • Fonds d’investissement nationaux : PhiTrust, Le Comptoir de l’innovation, Investir et Plus… (de 10 K€ à 1 000 K€ avec 3 à 8% d’intérêt sous forme de participation au capital, mais avec un objectif de sortie à terme).

Ces financeurs mettent l’accent sur l’utilité sociale des projets, que ce soit en termes d’emploi, d’actions menées ou d’ancrage territorial. Il est donc important de se questionner également sur l’impact de votre projet sur son environnement.

 

Pour aller plus loin, des fiches thématiques sont disponibles sur le site de l’Avise en suivant ce lien.